Nous quittons l’Egypte pour l’Italie. Avant l’apparition de la peinture à l’huile au XVeme siècle, et exception faite de la peinture à la cire, toutes les peintures sur panneau étaient des détrempes, c’est à dire à l ‘eau, comportant des liants divers, le plus souvent de la colle, puis de l’œuf. Sur les murs les peintures étaient faites “a fresco”, c’est à dire que la peinture : eau plus pigments, était posée sur un enduit frais, composé d’un mélange de sable et de chaux. En séchant, la carbonatation de la chaux fixait les pigments dans l’enduit.

Avec la tempera on peut peindre sur tous types de support : murs, panneaux de bois, toiles… On qualifie de « primitifs » les peintres qui, les premiers, ont peint sur d’autres supports que les murs, d’où leur nom : les primitifs italiens. De multiples recettes ont sans doute été expérimentées par les peintres dans le souci d’améliorer leur technique. En effet, cette technique qui permet d’obtenir une très grande qualité de couleur a ses limites. En raison du temps de séchage très rapide, il n’est pas possible de travailler autrement que par superpositions de couches avec peu d’effets de transparence.

Aperçu historique : employée en Egypte ancienne, en Grèce, la tempera à l’œuf a été perfectionnée par les peintres byzantins qui ont transmis cette technique à l’Europe orientale et la Russie lors de l’expansion des Chrétiens d’Orient dans ces contrées.

L’icône, Saint Gabriel, l’Ange aux cheveux d’or (Musée russe. St Pétersbourg), une des plus anciennes peintures russes connues, date du douzième siècle. Les peintres d’icônes emploient d’ailleurs toujours cette technique. Elle fut ensuite employée par les maîtres primitifs italiens et tous les peintres de la Renaissance jusqu’à l’avènement de la peinture à l’huile. Dès le Moyen-Age, on passait sur le travail terminé un vernis fabriqué à partir d’huile cuite, de résines diverses qui donnent aux œuvres un faux air de peinture à l’huile.

La tempera à l’œuf est fabriquée en mélangeant des pigments  dans du jaune d’oeuf  additionné d’eau.  Ces peintures sont le plus souvent réalisées sur un fond d’or plus ou moins orné. C’est la technique des « Primitifs italiens ».  L’Atelier Re-Naissance vous apprend cette technique en copiant les grands maitres. Pour en savoir plus contactez-nous ICI.